Projets européens

Le Programme Interreg V France-Wallonie-Vlaanderen

InterregVLe programme France-Wallonie-Vlaanderen: régions françaises et belges qui coopèrent pour effacer la frontière ! Le programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Wallonie- Vlaanderen s’inscrit dans une volonté de favoriser les échanges économiques et sociaux entre cinq régions frontalières : les Régions Hauts-de-France et Grand Est en France ; la Wallonie, la Flandre occidentale et orientale en Belgique. Il vise à associer des compétences communes tout en valorisant les richesses de chaque région concernée, et ce, au bénéfice des populations de la zone.

Le portefeuille de projets Feel Wood

Le portefeuille de projet Feel Wood représente la filière forêt bois transfrontalière (France, Wallonie et Flandre). Portée par plus de vingt partenaires, le portefeuille a pour objectif le développement de la filière sous toute ses formes. Pour cela, un projet pilote du portefeuille et quatre projets thématiques constitutifs ont été mis en place afin de représenter toute la diversité de notre filière tout en créant les passerelles nécessaires entre chacun de ses maillons.

trois de ces quatre projets constitutifs, ProFilWood,  FormaWood et Forêt Pro Bos sont portés par Hout Info Bois en partenariat avec l’Office Economique Wallon du Bois, Woodwize, Ligne Bois, Savoir Faire & Faire Savoir sur le versant wallon et Nord Picardie Bois et Valeur Bois sur le versant français.

ProFilWood : Développement des circuits courts dans la filière forêt-bois

La problématique de valorisation des essences locales, et particulièrement des essences feuillues, est partagée entre la France et la Belgique. LogoProjets_Feel Wood_ProFilWoodCependant, c’est la transformation résineuse qui a le plus réussi son industrialisation lors des 20-30 dernières années. Le secteur de la transformation de feuillus n’a, quant à lui, pas su amorcer ce tournant. Les clients traditionnels de ce secteur ainsi que les débouchés et usages de ces bois ont nettement diminué au profit de produits d’importation ou d’autres matériaux. Le secteur de la construction reste un moteur pour la filière bois dans son ensemble, comparé à la première transformation qui connaît de réelles problématiques de développement de ses entreprises.

Le projet vise donc, de manière générale, à créer des opportunités de marché et de débouchés pour les essences transrégionales. Pour cela, il convient d’accompagner les entreprises de transformation du bois sur leurs problématiques techniques par un appui à l’innovation, la recherche, le développement, l’appui à la réalisation d’essais de caractérisations de produits, la création de connexions ainsi qu’à une veille technique et normative.

Pour se faire, les opérateurs du projet souhaitent :

  • Accompagner les entreprises de transformation du bois afin d’innover et d’améliorer leurs opportunités de marché en circuits courts
  • Sensibiliser sur les possibilités des essences feuillues ;
  • Etablir une stratégie industrielle en faveur des bois feuillus ;
  • Initier des solutions adéquates entre l’offre et la demande en produits bois ;
  • Développer des partenariats transfrontaliers et inter-filières ;
  • Sensibiliser et informer.

FormaWood : Développement des compétences – Acquisition des bons gestes techniques

De manière générale, le projet FormaWood vise à soutenir les entreprises et les professionnels du secteur bois construction, LogoProjets_Feel Wood_FormaWoodcommunément considéré comme un important vecteur d’emplois et porteur de réponses à des enjeux économiques et écologiques de première importance.

Dans ce contexte, les opérateurs de FormaWood ont pour objectif de développer des outils et de créer les conditions permettant une montée en qualification des professionnels dans les techniques de mise en œuvre du matériau bois dans la construction. Ce projet est né d’un constat unanime de la part des entreprises du secteur, à savoir que l’offre de formation, tant en Belgique qu’en France, est particulièrement éparse et peu adaptée aux réalités du métier. Dans ces conditions, la bonne tenue dans le temps des ouvrages en bois, de même que le développement et la pérennité du secteur bois construction se pose avec acuité.

Dans cette optique, les opérateurs ont établi un plan d’action visant à proposer un programme complet de formations basé sur un état des pathologies récurrentes en construction bois, à pallier l’inadéquation entre l’offre et la demande de formations, et, in fine, à pérenniser les entreprises et les professionnels du secteur bois construction.

Forêt Pro Bos : les ressources forestières de filière courte

Depuis plusieurs années, les acteurs de la filière bois s’inquiètent de voir leurs activités diminuer et plusieurs constats inquiétants pour la pérennité de la filière bois dans la région transfrontalière ont été mis en lumière.
D’une part, le nombre de peuplements forestiers productifs est en régression, parmi lesquels les résineux et les peupliers sont particulièrement concernés.

D’autre part, de nombreuses parcelles ne sont plus renouvelées après la coupe rase et sont laissées en friche, cela étant notamment dû au coût de l’investissement, aux dégâts de gibier, au désintérêt ou à la méconnaissance des nouveaux propriétaires par rapport à la production de bois.

Aussi, le morcellement des propriétés forestières est grandissant au fur et à mesure des successions. De nombreux propriétaires forestiers possèdent des parcelles de plus en plus petites, rendant dès lors la gestion forestière complexe et souvent peu rentable. En parallèle, de nombreux propriétaires ne savent pas comment valoriser leur bien, ni même parfois qu’il peut être valorisé !

Pour finir, le caractère multifonctionnel de la forêt est parfois dur à percevoir par ses différents usagers, qu’ils soient promeneurs, naturalistes ou voisins. Il est, pour eux, difficilement concevable d’associer production de bois et d’autres objectifs tels que la conservation de la biodiversité ou le tourisme.

A moyen terme ce manque de renouvellement hypothèque de façon préoccupante l’approvisionnement en bois de la filière locale ainsi que les emplois qui en dépendent, menaçant un pan entier de notre économie mais également l’équilibre écologique de nos paysages.

C’est dans ce contexte que le projet Forêt Pro Bos, qui se concentre sur l’amont de la filière, vise à répondre aux besoins de quantifier, renouveler, regrouper et valoriser la ressource en bois régionale.

Durant 4 ans, les 11 partenaires transfrontaliers coopèreront afin de lever ces freins environnementaux, économiques et sociaux via diverses actions regroupées autour de six grands axes :

1) L’évaluation et la cartographie de la ressource ligneuse
2) Le soutien aux propriétaires de parcelles à (re)boiser
3) L’accompagnement des nouveaux propriétaires
4) L’amélioration et la sécurisation des accès aux massifs forestiers
5) La proposition de solutions innovantes aux propriétaires pour une gestion dynamique durable, comme des actions de regroupement par exemple
6) La sensibilisation et l’amélioration des connaissances des acteurs de la forêt (citoyens, élus, médias, etc) en matière de gestion durable.

Les projets ProFilWood et FormaWood, initiés depuis le 1er octobre 2016, émanent du programme européen INTERREG V France-Wallonie-Vlaanderen. Ils sont financés par la Région Wallonne et le Fonds européen de Développement Régional.

Barre logos complète-partenaires_ProFilWood_FormaWoodvierge