Un hall exceptionnel…et une toiture réalisée par une chaîne robotisée pour la production d’ossatures bois

Un hall exceptionnel…et une toiture réalisée par une chaîne robotisée pour la production d’ossatures bois

Tout récemment, la société Mobic, spécialisée dans les ossatures bois, est parvenue à produire quelque 5.000 m2 de caissons isolés pour la toiture de la nouvelle halle aux foires de Libramont en seulement 4 semaines. Une prouesse réalisée grâce à une ligne de production robotisée entièrement développée en interne. Une technologie brevetée qui s’apprête à être commercialisée aux quatre coins du monde.

Après de longues et vaines recherches, les responsables de la société Mobic, de Harzé en province liégeoise, ont dû se résoudre à l’idée que l’outil de production d’ossatures bois tel qu’ils l’imaginaient n’existait pas sur le marché. Il existe bien des lignes d’assemblage à plat, mais elles ne répondaient pas à nos attentes en vue d’une production aussi variée que celle que nous visions, explique Jean-Philippe Moutschen.

Grande variété de production

Tout d’abord, elles se limitent généralement à la production de murs ou de caissons d’environ 15 cm d’épaisseur, alors que nous recherchions une solution de 30 à 40 cm d’épaisseur. Ensuite, aucun modèle n’opère à la verticale. Nous avons donc décidé de développer nous-mêmes notre chaîne robotisée.

Développement maison

Ingénieur industriel en automation, Patrick Moutschen, le frère de Jean-Philippe, a imaginé de détourner des robots utilisés dans l’industrie automobile pour les programmer au montage de caissons d’ossatures bois. Ainsi, au départ du plan de fabrication, un opérateur encode les instructions. Dès que les commandes sont enregistrées et interprétées par le système informatique, les robots synchronisés peuvent démarrer la production.

Production robotisée de caissons

Pour l’heure, la chaîne de production se compose de trois robots. Le premier prend et pose les panneaux de bois sur un cadre préalablement fabriqué à la main. Une fois les panneaux positionnés au millimètre, le second robot muni d’un chargeur de clous entame l’assemblage. Le troisième robot vient ensuite assurer les finitions avec un fraiseur. A la sortie de la chaîne, les caissons sont directement isolés par un ouvrier qui insuffle de la cellulose. Cette dernière opération fait actuellement l’objet d’un développement de sorte à intégrer l’isolation dans la ligne robotisée, poursuit Jean-Philippe Moutschen.

Gain de temps et de productivité

Selon les responsables de la PME, les robots permettent de produire 4 fois plus vite tout en épargnant le personnel des travaux pénibles et des tâches répétitives. Dans le cas du chantier de la halle aux foires de Libramont, les panneaux des caissons faisaient pas moins de 9 mètres de long. Imaginez donc les encombrantes manipulations que ces robots ont permis d’éviter au personnel. Grâce à cette optimisation de la production, nous sommes parvenus à dégager du personnel dans une conjoncture favorable à la construction en ossature bois, ajoute-t-il. En d’autres termes, nous pouvons traiter davantage de commandes avec le même personnel.

Libramont

Pour la toiture de la nouvelle halle aux foires de Libramont, 520 caissons isolés ont été produits en l’espace de quatre semaines, soit une superficie totale de 5020 m2. Inutile de préciser que la rapidité de ce chantier a interpellé de nombreux entrepreneurs. Plusieurs entrepreneurs devant réaliser des murs en bois dans des configurations particulières nous ont contactés pour faire appel à notre ligne robotisée. Pour peu que les quantités à produire soient suffisantes, notre ligne est vite rentable. Quelques projets à l’exportation sont d’ailleurs en cours de finalisation pour des clients français.

Commercialisation

Dès que la chaîne robotisée sera étendue à l’isolation d’ici quelques mois, la ligne d’assemblage sera commercialisée par Imax Pro, une société soeur de Mobic. Le système sera plus que probablement présenté lors du prochain salon Ligna. Mais la société liégeoise n’entend pas pour autant arrêter le développement. Plusieurs autres brevets ont effet été déposés, notamment pour la fabrication de charpentes à entraits porteurs pour combles aménageables ou encore de murs porteurs et de caissons de toiture autoportants.

Le projet de Libramont en quelques chiffres :

– 520 caissons
– 1000 m&sup3: de cellulose
– 10000 m2 de panneaux OSB
– 300 m&sup3: de bois d’épicéa pour l’ossature en lamellé-collé

Découvrez la vidéo de la ligne de production robotisée :

https://www.facebook.com/video/video.php?v=10150713761202776

Plus d’infos

Mobic :

www.mobicsa.be

Code postal : 6800
Bardage : /
Localité : Libramont
Bois labellisé : /
Fonction : /
Plancher : /
Type de construction : Construction neuve
Parquet : /
Situation : /
Escalier : /
Structure : Epicéa (lamellé-collé)
Menuiserie intérieure : /
Menuiserie extérieure : /
Autre : Caissons OSB et structure épicéa
string(29) "www.synergy-international.com" string(29) "www.synergy-international.com"

Synergy International
- - - Rue des Trois Ponts, 26-30 | 1160 Bruxelles

T. 02/640 87 47
F. 02/648 79 07
M.
E. info@synergy-international.com
W. www.synergy-international.com