Construction poteaux-poutres : un bâtiment soucieux des questions environnementales

Construction en poteaux-poutres
Un bâtiment soucieux des questions environnementales

En tant que conseiller en optimisation énergétique, la société Dapesco a fait valoir tout son savoir-faire dans la construction de son siège d’activité. Une construction entièrement en bois dont les moindres détails ont été pensés dans l’optique d’un projet exemplaire.

De par la nature de l’activité du client, l’ensemble des choix opérés et décisions prises lors de la projection de ce bâtiment a résulté d’une démarche écologique. Et ce, tant au niveau technique qu’architectural ou encore esthétique, explique Cathy Van Hemelryck, architecte gérante d’Archiwind.

Du bois !

Le choix du matériau bois, par exemple, a été l’une des premières demandes explicites du client. Le bâtiment est entièrement en bois, non seulement pour son pouvoir isolant, mais aussi pour ses performances en matière de stockage et d’émission de CO2. Selon l’audit réalisé par les responsables de Dapesco, le projet a permis d’économiser l’émission de 75 tonnes de CO2 par rapport à une construction traditionnelle (chiffre obtenu en comparant les options ‘en bois’ et ‘en traditionnel’ et en tenant compte du CO2 stocké dans le bois, ndlr).

Choix du système constructif

Parmi les souhaits émis par le client, le caractère modulable de l’espace dans le temps a été l’un des éléments qui ont poussé l’architecte à se tourner vers le système de poteaux-poutres. Ce système offre des perspectives intéressantes pour faire évoluer l’aménagement intérieur au fil du temps. Les bureaux, individuels ou paysagers, ont été prévus pour accueillir une trentaine de collaborateurs, mais nul ne peut prédire les besoins de la société à moyen terme. Parallèlement, la rapidité d’exécution liée à ce type de construction préfabriquée en atelier et la présence de parois intérieures fines en bois ont aussi fait pencher la balance pour ce système constructif, poursuit l’architecte.

Poteaux-poutres

Le système poteaux-poutres est simple : les composants de la superstructure en bois lamellé-collé sont pré-entaillés et pré-percés en usine avant d’être assemblés sur chantier. Les façades et pignons sont ensuite fermés avec du bois massif, ce qui offre une finition intérieure directement en bois.

Applications bois

S’agissant des espèces de bois, la structure et les escaliers intérieurs ont été confectionnés en épicéa tandis que le bardage extérieur est en mélèze et que les châssis allient mélèze en lamellé-collé et aluminium. Malgré la demande de la commune et la suggestion de l’architecte, le maître d’ouvrage a tenu à ne pas traiter le bois. D’une part par sincérité à l’égard du matériau et d’autre par pour des questions de budget.

Toiture

La toiture du bâtiment est incurvée afin d’optimiser la réceptivité solaire et prolongée par des auvents pour protéger du rayonnement solaire direct en plein été. L’isolation renforcée du toit (panneaux isolants autoportants Sapisol de 20 cm) et de la dalle de sol permet de garder le bâtiment à température en limitant fortement les déperditions. Sur une surface de 120 m2, la toiture est revêtue de Derbisolar Flex, une membrane d’étanchéité active dotée de modules photovoltaïques. Le reste de la toiture est pourvu d’une membrane blanche destinée à diminuer la température de la toiture. 12 m2 de panneaux solaires photovoltaïques ont également été montés sur traceur pour améliorer le rendement en suivant la course du soleil. D’après Dapesco, le gain de rendement de ce système est évalué à environ 30%. Enfin, une micro-éolienne de 5 kw devrait venir couronner ce dispositif combiné.

Ventilation

Pour la ventilation, les concepteurs ont opté pour un puits canadien. L’air frais extérieur passe par un tuyau enterré à près de 2 mètres de profondeur qui parcourt 40 mètres sous terre avant de revenir dans le bâtiment. Cet air est donc réchauffé en hiver (le sol étant plus chaud que l’air ambiant) et refroidi en été (principe inverse) avant d’être injecté dans la ventilation. La ventilation dispose d’un échangeur de chaleur qui récupère les calories présentes dans l’air vicié et réchauffe l’air qui vient du puits canadien avant de l’injecter (propre mais réchauffé) dans le bâtiment. Enfin, la chaleur dissipée par les serveurs informatiques est aussi diffusée dans le bâtiment.

Eclairage

Ici, les locaux sont éclairés à l’aide de tubes néons basse énergie reliés à des détecteurs de présence et à des capteurs de luminosité permettant de réduire l’intensité de l’éclairage lorsque les apports naturels sont suffisants (système de ‘dimming’).

Suivi des flux énergétiques

L’entièreté du dispositif est suivi et piloté par un système de comptage et de suivi des flux énergétiques produits et consommés en temps réel afin d’identifier les anomalies et déviances pour atteindre les objectifs définis. Ce système, un des fleurons de Dapesco, a déjà été choisi par de grands groupes internationaux tels Accor, Delhaize, Dexia ou Ikea pour suivre leur consommation. Le surcoût de cet investissement représente 10% par rapport à une construction classique, mais le retour en termes d’économies réalisées sur les factures énergétiques est rapide, selon les responsables de l’entreprise.
Ce système anticipe un projet d’adaptation de la directive européenne relative à la performance énergétique des bâtiments qui vise à imposer la construction de bâtiments à énergie positive dès 2019.

Plus d’infos:

Architecture : Archiwind, Cathy Van Hemelryck, www.archiwind.be
Entreprise bois : Stabilame, www.stabilame.be
Maître d’ouvrage : Dapesco, www.dapesco.com

Code postal : 1348
Bardage : Mélèze
Localité : Louvain-la-Neuve
Bois labellisé : /
Fonction : Immeuble de bureaux
Plancher : Epicéa
Type de construction : Construction neuve
Parquet : /
Situation : /
Escalier : Epicéa
Structure : Epicéa
Menuiserie intérieure : Epicéa
Menuiserie extérieure : Mélèze lamellé-collé + alu
Autre : /
string(16) "www.archiwind.be" string(16) "www.archiwind.be"

Archiwind
Cathy Van Hemelryck - Avenue Huart Hamoir 1 bte 2 | 1030 Bruxelles

T. 02/215 22 04
F. 02/215 52 05
M.
E. info@archiwind.be
W. www.archiwind.be